mercredi 22 mai 2013

Clédone du jour : Barbey d'Aurevilly avec Buster, encore le plateau n°8


l'édition originale

Je venais de mettre en ligne les images des frasques du jeune Buster quand j’ai ouvert amazon.fr dans l’espoir d’y entendre quelque clédone suggestive. Et je tombe sur cette horrible édition (pas celle reproduite ci-contre), apparemment artisanale, des Pensées détachées de Barbey d’Aurevilly, quand Barbey devient Barbeu… Coïncidence peu ordinaire : avec le petit Brown, Barbey est l’autre personnage important du plateau n°8, dont le titre complet est :
1874. Trois nouvelles, ou « qu’est-ce qui s’est passé ? »
Barbey le maître des nouvelles, et 1874, l’année de publication des Diaboliques… Sa présence au rayon philosophie d’amazon, et non pas littérature notez bien, est des plus surprenantes. Je crois qu’il faudra au moins consacrer la journée à ces Pensées détachées, et certes pas dans l’édition Kindle barbue à 1€19, mais par exemple sur wikisource, la bibliothèque libre.

Je laisse pour une note ultérieure la tâche d’élucider le rapport entre les facéties de Buster sur planches dessinées et la nouvelle de Barbey d’Aurevilly, Le rideau cramoisi. « Dans [cette nouvelle], tout s’oriente vers : il s’est passé quelque chose, mais quoi ? (…) On ne saura jamais ce qui vient de se passer(…) » Mille plateaux, p. 236
plateau n°8 : 1874. Trois nouvelles
ou "qu'est-ce qui s'est passé?"

++++++++++++++++++++

Deux pensées détachées, tout de même :

LVIII : Dédié aux amis qui voyagent : partir, c’est n’avoir pas assez d’atomes crochus pour rester.
****
LXXVII : Être au-dessus de ce qu’on sait, chose rare ! L’érudition par-dessus, c’est le fardeau ; par-dessous, c’est le piédestal.
****